Début octobre 2020, quelques jours après la tempête, en semaine, c'est la fin de matinée.

Ici règne un sentiment de liberté, bas les masques, les niçois se réapproprient ce territoire et on comprend pourquoi.

Du port à Massena en passant par la prom, tout semble presque trop beau, trop nice, trop lisse à l'image de ce trophée qui pourrait nous faire croire que tout, dans l'absolu, converge vers ces quatre lettres.